2021
Coach intuitif certifié HEC - Harrison assessments - PNL 
  
Transition professionnelle
La transition professionnelle, un deuil à vivre sur son chemin de vie.
1 septembre, 2020 par
Jean-Christophe LÉONARD
| No comments yet

Dans la transition professionnelle, il y a une forme de deuil avant de pouvoir passer à autre chose. En m'inspirant des travaux d'Elisabeth Kübler-Ross, je vais vous aider à identifier l'étape à laquelle vous êtes.
Réaliser une transition professionnelle n'est pas évidente. Plein de questions peuvent surgir, plein d'étapes sont nécessaires. 


Le constat

  • J'ai perdu mon emploi. Je suis perdu. Comment rebondir? 

  • Je sais ce que je veux faire mais je ne sais pas comment y aller? Comment faire la transition? 

  • J’ai envie de changer de métier mais mon entourage ne comprend pas. Que puis-je faire?

  • J’ai fini mes études, je n’arrive pas à me décider sur le métier que je veux faire. Comment faire pour ne pas me tromper?

  • J’ai plein d’envies. J’ai l’impression que je me disperse. Comment faire le bon choix?

  • J’ai fait de longues études qui m’ont plu, j’ai un travail qui m’intéresse, je gagne bien ma vie mais je ne suis pas heureux. Que se passe-t-il? Comment changer?

Le coaching peut être d'un bon soutien pour aider à clarifier la situation.

Le déni

  • J'essaie de me convaincre que ma situation actuelle me convient

  • Il n'y a pas de situation parfaite. Je fais la balance entre ce qui va et ce qui ne va pas.    

  • Je me mets à faire plein de choses pour ne pas sentir. Je fais du sport de façon extrême, je sors, je deviens boulimique de série,...

Un thérapeute peut être un bon soutien durant ces 3 phases de dénis, de colère et de dépression. Le thérapeute peut être un bon "tampon" qui va aider à faire face, à cheminer à essayer de comprendre. Il va prendre soin de moi.

La colère

  • Je m'énerve contre mon supérieur

  • Je suis en colère contre la société pour un entrepreneur

  • Je suis en colère contre mes collègues.

  • Je suis irritable à la maison.

  • J'envoie facilement balader les gens

Le marchandage

J'ai peur du changement, de perdre des choses, de l’inconnu, peur de faire du mal, peur de ne pas être compris. 

  • Je ne peux pas changer, ça va être la catastrophe,

  • Je n’y arriverais pas, …

  • Pourquoi maintenant, pourquoi moi, pourquoi ça, je n’ai rien demandé, …
    Je n’y arriverais pas, …

La dépression

Le moment très dur dans lequel on comprend que ce qui est n’est plus et qu’il faut passer à autre chose. La tristesse est grande. Les pleurs libèrent.

Cette phase très dur est l'occasion d'aller toucher le fond de soi, d'aller toucher ses souffrances enkystées. Cela le bon moment pour être soutenu par exemple dans une thérapie. 

L’acceptation et le pardon

Le focus n’est plus sur la situation mais sur vous-même. Vous commencez à vous occuper de vous, de vos besoins.
Cette étape du pardon vous permet d’accepter la situation. 

  • Je suis bien obliger d’accepter que cette voie n’est plus pour moi…

  • De toute façon, c’est comme ça inutile de culpabiliser. J’ai fait ce que j’ai pu pour continue
Durant cette phase vous pouvez être accompagné par un thérapeute ou un coach. Des approches différentes, des outils différents pour arriver à  l'acceptation de la situation et à se pardonner. 

Le renouveau : la quête de sens.

Trouver sa voie, sa raison d’être, sa « mission de vie ». 
Qu’est ce qui est important pour moi ?
Qu’est ce qui fait sens pour moi ?
Vers où ai-je envie d’aller ?
Qu’est-ce que je pourrais faire qui réponde à mes envies? 

  • J'explorer les possibles

  • Je me fais plaisir.

  • Je m'autorise à rêver 

  • J'identifier des chemins possibles.
  • Je m'autorise à tester des choses
  • J'échange avec d'autres personnes, je me renseigne.
  • Je finis par sentir vous où je veux aller.  

La phase de coaching par excellence. Être challengé, se décentrer, explorer les possibles, revenir faire le point.  

La paix :

Vous vivez au jour le jour. Vous avancer par petit pas vers ce qui fait sens.
Je me sens bien là maintenant. Je sais où je vais… 

  • J'avance par petits pas

  • Je garde en tête vers où je veux aller

  • J'ajuste mes initiatives pour conserver mon objectif

  • Je prends des moments pour faire le point et savoir où j'en suis.

  • Je prends des décisions, même lourdes de conséquence, en conscience 

Durant cette période, le coach est très utile pour garder son objectif, pour faire la part des choses dans les petits pas. 

"Trouver la force d'oser" un chemin possible. 

Dans le livre, "Trouver La Force d'Oser", Daniel Grosjean et Jean-Paul Sauzède proposent un cheminement passant par la thérapie et le coaching pour trouver la force d'oser. 




Jean-Christophe LÉONARD
1 septembre, 2020
Partager ce post
Archiver
Se connecter to leave a comment